Spiritualité ignatienne

En plein XVI ème siècle, la vie de Saint Ignace de Loyola est l’histoire d’un contemplatif dans l’action, d’un homme passionné par la Réforme de l’Eglise.

Pénétrer dans l’intimité de la prière de Saint Ignace n’a de sens que si nous le regardons vivre, comme de l’extérieur. Sa vie traduit à elle seule le désir de rencontre de Dieu, elle exprime cette tension vers l'Autre par une incessante quête de la volonté de Dieu.

« Il me parut que c’était la volonté de Dieu que je fasse effort pour chercher et trouver (dit-il), et je ne trouvais pas, et cependant il me semblait bon de chercher, et il n’était pas en mon pouvoir de trouver ».




 


 

Entré dans la Compagnie de Jésus le 14 août 1660, le P. Le Valois est nommé Professeur de Philosophie au Collège Universitaire de Caen en août 1671.

Devenu Recteur le 31 juillet 1678, il travaillera à la Fondation de la Congrégation des Servantes de Jésus et rédigera les Constitutions en 1681.

Le XVIIème siècle fut marqué par la guerre et la misère, entraînant vagabondage et troubles de l’ordre public : plaies pour la société. Pour y remédier, le roi Louis XIV, avec ses ministres, envisagent la création d’hôpitaux pour y enfermer les pauvres et les fainéants, les nourrir en leur donnant du travail (création de manufactures). Le Roi fut secondé dans ce projet par les Jésuites. C’est ainsi que le P. Le Valois participa à la création de l’hôpital général de la Charité ainsi appelé dans les grandes villes et qui plus tard à Caen, s’appela Hôpital Saint Louis.